Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Les fibres et les protéines pour mieux dormir

Date de publication

Dernière réponse

Réponses

Vues

2
2125

Contributeurs


À la une

Des menus diététiques favorisent un sommeil récupérateur

 

Les participants qui avaient consommé un menu concocté par une nutritionniste, riche en fibres et protéines, se sont endormis au bout de 17 minutes contre 29 lors de leur fonctionnement habituel.

 

Les participants qui avaient consommé un menu concocté par une nutritionniste, riche en fibres et protéines, se sont endormis au bout de 17 minutes contre 29 lors de leur fonctionnement habituel.

 

 

Dis-moi ce que tu manges et je te dirai comment tu dors. Une étude américaine, publiée dans le "Journal of Clinical Sleep Medicine" nous donne les clés pour améliorer notre sommeil. Veiller à notre alimentation en misant sur les fibres tout en évitant le gras et le sucre serait la clé d'un sommeil profond, récupérateur et moins perturbé. 

Nous pouvons jouer sur la qualité de nos nuits en adaptant notre alimentation. Des chercheurs américains viennent de montrer que le type d'aliments consommés sur une seule journée pouvait changer la donne de la nuit qui suit. Moins de graisses et plus de fibres influenceraient les paramètres du sommeil, selon Marie-Pierre St-Onge, médecin au Columbia University Medical Center à New York, auteur principal de l'étude.

Pour arriver à ces conclusions, l'équipe de chercheurs a scruté le sommeil de 26 adultes âgés de 35 ans. 13 femmes et 13 hommes ont passé 5 nuits dans un laboratoire entre 22h et 7h. Après avoir modifié leur régime alimentaire, des tests ont été réalisés au cours de la troisième nuit puis de la 5e. Rythme cardiaque, contractions des muscles, activité cérébrale, mouvements des yeux, tout changement physiologique a été enregistré.

D'après les résultats, les participants qui avaient consommé un menu concocté par une nutritionniste, riche en fibres et protéines, se sont endormis plus rapidement. Au bout de 17 minutes contre 29 lors de leur fonctionnement habituel.

A cette phase d'endormissement plus rapide s'est ajoutée une phase de sommeil lent profond plus longue. C'est le moment du cycle où l'on récupère de la fatigue physique accumulée. Au contraire, les personnes qui avaient mangé des aliments gras ont montré des cycles de sommeil plus courts. Quant au sucre, il a tendance à doper et favorise les phases d'éveil. 

Ces découvertes pourraient apporter une aide précieuse aux personnes souffrant de problèmes de sommeil. De surcroît lorsque l'on sait que ces dysfonctionnements occasionnent le développement des maladies chroniques comme l'hypertension, le diabète ou les maladies cardio-vasculaires. 

Les spécialistes rappellent que, couplé à de l'exercice physique régulier, revoir son assiette en composant des menus diététique est une stratégie gagnante à la portée de tous. 

 

Source :

Leparisien.fr

 

D'autres sites en parlent : 

Santemagazine.fr

Pourquoidocteur.fr

Partager ce message


Lien à poster

Joli Jimmy :thumbup2: et très utile en France comme info .....

Pour justement atteindre le sommeil paradoxal mieux vos taper sur la consommation de fibres et protéines en quantité suffisante que sur des somnifères sous prescriptions médicales ( En  France , plus de 3,5 millions de français consomment quotidiennement des somnifères )  :12:.

Partager ce message


Lien à poster

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Partenaire

    foodspring-art-haut

  • Nouvelles réponses

    • Comme tu dis, j'ai du rallonger certain temps de repos si je ne voulais pas mourir dans la salle. Ca ira de mieux en mieux de toute façon.
    • Pour totalement cramer un muscle, as tu déjà essayé les bisets? Perso, j’adore! La sensation de congestion est hallucinante. des exemples: DC suivi de écartés  Dips suivi de pompes pieds surélevés  Etc.
    • Bonjour, je m'appelle Philippe j'ai 45 ans et je viens ici afin d'obtenir des conseils. Je suis actuellement en phase de remontée de mon métabolisme suite à un régime assez agressif puisque j'ai perdu 20 kg en 6 mois et donc beaucoup de muscles 😞 ! Je pèse à ce jour 58 kg et mesure 1.73m. Afin de stabiliser mon métabolisme et donc de le rebooster (je réintroduis 100kcal par semaine environ avec bonne réparation des macronutriments) , ma question est de savoir si il est nécessaire et intéressant de commencer la musculation durant cette phase ?  Je vous remercie pour vos conseils.
    • Bonjour, je m'appelle Philippe j'ai 45 ans et je viens ici afin d'obtenir des conseils. Je suis actuellement en phase de remontée de mon métabolisme suite à un régime assez agressif puisque j'ai perdu 20 kg en 6 mois et donc beaucoup de muscles 😞 ! Je pèse à ce jour 58 kg et mesure 1.73m. Afin de stabiliser mon métabolisme et donc de le rebooster (je réintroduis 100kcal par semaine environ avec bonne réparation des macronutriments) , ma question est de savoir si il est nécessaire et intéressant de commencer la musculation durant cette phase ?  Je vous remercie pour vos conseils.
    • Bonjour, je m'appelle Philippe j'ai 45 ans et je viens ici afin d'obtenir des conseils. Je suis actuellement en phase de remontée de mon métabolisme suite à un régime assez agressif puisque j'ai perdu 20 kg en 6 mois et donc beaucoup de muscles 😞 ! Je pèse à ce jour 58 kg et mesure 1.73m. Afin de stabiliser mon métabolisme et donc de le rebooster (je réintroduis 100kcal par semaine environ avec bonne réparation des macronutriments) , ma question est de savoir si il est nécessaire et intéressant de commencer la musculation durant cette phase ?  Je vous remercie pour vos conseils.
  • Publicité


  • Calcul besoins caloriques

×