Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Lexique : musculo-squelettique .

Date de publication

Dernière réponse

Réponses

Vues

3
2302

Contributeurs


À la une

Salut à tous  :bye:

 

Pour faire simple :

 

- L'ensemble des pathologies sportives sont liées pour l'essentiel à la structure musculo-squelettique et , notamment en musculation ou sur des sports dit de force , d' endurance ou de contacte ....:icon_twisted:

 

- Je me permet ainsi de placer un lexique en lien direct avec l'appareil locomoteur .

 

- Si vous pouvez l'enrichir et apporter votre contribution ceci et cela serai le bienvenue en vrai :thumbup2:

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Abduction : mouvement qui éloigne un membre de l’axe du corps.
 

Adduction : mouvement qui rapproche un membre de l’axe du corps.

Amputation :  ablation d'un membre par une opération chirurgicale .

Algie : douleur d’un organe ou d’une région ne correspondant pas toujours à une lésion évidente. Est employé comme suffixe, ce mot implique l’idée d’une douleur localisée.
Arthralgie : douleur d’une articulation.


Articulation : contacte permanent de 2 surfaces articulaires . Moyen d'union des différents os entre eux . 

Amyotrophie : diminution du volume d’un muscle.

Arthrite : inflammation d’une articulation (aigue ou chronique).

Arthrodèse : fixation définitive d’une articulation réalisant une ankylose.

Arthroplastie : réfection des surfaces articulaires à l’aide d’une prothèse.

Arthropathie : nom générique donné à toutes les maladies des articulations.


Arthroscopie : examen direct de l’intérieur d’une articulation à l’aide d’un endoscope.

Arthrose : affection dégénérative du cartilage, non inflammatoire.


Atrophie : diminution de volume d'un organe .

Ankylose : limitation ou disparition des mouvements articulaires.

Axillaire : partie du corps qui se reporte à l'aisselle .

Biopsie : opération qui consiste à enlever sur le vivant un fragment d’un organe ou de tumeur, dans le but de le soumettre à l’examen microscopique.

Cal : surtout cal osseux. Formation d’un os nouveau permettant la soudure du foyer de fracture.

Cervical : qui a trait au col anatomique d’un os ou à la région du cou.

Cervico-arthrose : arthrose des vertèbres cervicales.

Chimionucléolyse : destruction du noyau du disque intervertébral par un produit chimique.


Chirurgie réparatrice : spécialité chirurgicale regroupant l'ensemble des interventions consistant à réparer divers lésions du corps humain ( greffes osseuse , greffes musculaire , suture de lambeaux de peau , réimplantation d'un membre sectionné ...) 

Chondroblaste : cellule cartilagineuse.

Comminutif : brisé en plusieurs morceaux.

Congénital : (engendré) : existant au moment de la naissance.

Contention : méthode qui permet de maintenir en place les extrémités osseuses fracturées ou luxées.


Contracture : rigidité involontaire d' un muscle

Coxalgies : douleur de la hanche.

Coxite : inflammation de l’articulation coxo – fémorale.

Coxarthrose : arthrose de la hanche.


Crampe : contraction involontaire d'un muscle ou d'un groupe musculaire .

Cryothérapie : traitement par le froid (glaçage d’une articulation)

Cyphose : courbure de la colonne vertébrale. A concavité antérieure. Une exagération de cette courbure = gibbosité.

Décubitus : position du corps sur le coté, sur le ventre, sur le dos.


Déclive : position allongée dans laquelle la tête est plus basse que le reste du corps .

Diaphyse : corps d’un os long.

Diastasis : écartement permanent de deux surfaces articulaires appartenant à deux os parallèles (tibia – péroné).

Dorsalgie : douleur du dos.

Dorsarthrose : arthrose des vertèbres dorsales.

Dysesthésie : trouble de la sensibilité tactile.

Dysarthrose : rhumatisme arthrosique du disque intervertébral.

Dyskinésie : réalisation défectueuse des mouvements.

E.M.G : électromyogramme : enregistrement de la contraction musculaire.

Engrené : se dit de deux fragments osseux fixés après avoir pénétré l’un dans l’autre.

Entorse : lésion traumatique de l’ensemble capsulo – ligamentaire d’une articulation, sans déplacement des surfaces articulaires.

Epiphyse : extrémité supérieure et inférieure de l’os.

Epiphysiodèse : fermeture prématurée du cartilage de croissance.

Epicondylite : inflammation des tendons qui s’insèrent sur l’épicondyle (coude).

Epitrochléïte : inflammation des tendons qui s’insèrent sur l’épitrochlée (coude).

Equinisme : hyperextension du pied sur la jambe.

Etiologie : origine, cause, source.

Extension : moyen permettant une contention sous traction permanente.


Extension continue : Traction , pose d'une broche transosseuse ou système d'élastoplast solidaire d'un étrier , sur lequel est exercé une traction par l'intermédiaire de poulies et de poids .

Esquille : petit fragment d’os arraché lors de fractures ou d’entorses graves.

Exquise : se dit d’une douleur intense.

Fonctionnel (trouble) : relatif aux fonctions corporelles, organiques ou psychiques.


Fracture : rupture de la continuité d’un os.

Géode : cavité pathologique creusée dans divers tissus (os, poumons)

Genu valgum : désaxation fémoro – tibiale en dehors, amenant les genoux à se toucher.

Genu varum : désaxation fémoro – tibiale en dedans, amenant les genoux à s’éloigner.

Gonarthrose : arthrose du genou.

Hallus valgus : déviation du gros orteil en dehors.

Hémarthrose : épanchement de sang dans une articulation.

Hématome : épanchement de sang dans les tissus.

Hémiplégie : paralysie complète ou incomplète d’une moitié du corps.

Hernie discale : saillie vers l’arrière du disque intervertébral pouvant comprimer les racines nerveuses, voir la moelle épinière.

Héréditaire : transmis par les parents aux descendants.

Hydarthrose : épanchement de liquide synovial dans une articulation (ni sanglant, ni purulent).


Incoercibilité : impossibilité de maintenir la réduction d’une fracture ou d’une luxation.

Interligne : sur une radiographie, espace radiotransparent qui sépare les surfaces osseuses au niveau d’une articulation et qui équivaut à l’épaisseur des cartilages.


Irréductibilité : se dit d’une fracture ou d’une luxation qui ne peut être réparée,remise en place.

Inaptitude : incapacité d’effectuer certains actes de façon temporaire ou définitive.

Invalidité : incapacité de travail totale ou partielle pouvant donner lieu auxprestations sociales spécifiques.

Ischémie : arrêt de vascularisation d’un territoire

Kinésithérapie : traitement utilisant le mouvement


Ligamentoplastie : chirurgie réparatrice des ligaments.

Lombalgie : douleur aigue ou chronique de la région lombaire.

Lombostat : contention orthopédique permettant l’immobilisation du rachis lombaire.

Lordose : courbure de la colonne vertébrale à concavité postérieure. L’exagération est appelée hyper lordose.

Lumbago : lombalgie aigue paroxystique entraînant le plus souvent un blocage.

Luxation : déplacement anormal des surfaces articulaires d’une par rapport à l’autre.


Manutention : déplacement de charges ( objets ou patient ).

Médullaire : qui a rapport avec la moelle osseuse ou épinière.

Membre inférieur : organes adaptés à la marche .

Membre supérieur : organes de préhension .

Minerve : contention orthopédique permettant l’immobilisation du rachis cervical.

Moelle épinière : partie du système nerveux central contenu dans le canalrachidien situé au centre de la colonne vertébrale.

Mono – arthrite : inflammation localisée à une articulation.

Myalgie : douleur musculaire.

Myasthénie : tendance excessive à la fatigue musculaire.

Myologie : étude des muscles et de leurs maladies .

Myopathie : maladie, affection des muscles .

Nécrose : mortification des os et des cartilages. S’étend aussi aux tissus.

Nerf crural : nerf allant de la région lombaire à la face antérieure de la cuisse etde la jambe commandant les muscles du genou.

Nerf sciatique: nerf allant de la région lombaire à la face postérieure de la cuisse, de la jambe et du pied, commandant les muscles du pied et de la cheville.


Orthopédie : Art de corriger ou de prévenir les déformations osseuses . Etude des affections osseuses .

Osséine : protéine qui rentre dans la composition de l'os .

Ostéite : inflammation de l'os .

Ostéoporose : variété de décalcification dans laquelle l'osséine de la trame protéique est altérée , le calcium et le phosphore ne peuvent plus se fixer .

Osthéosynthèse : réassemblage des fragments osseux d'une fracture à l'aide de vis , d'agrafes , de plaques vissées , de clous , de broches....

Ostéotomie : section chirurgicale d'un os afin de modifier son axe , sa taille ou sa forme .

Périoste : membrane qui entoure l'os .

Podologie : étude des maladie du pied .

Pronation : mouvement de l'avant-bras , qui a pour effet de faire exécuter la main , une rotation de dehors et de dedans .

Pseudarthrose :  articulation anormale entre 2 fragments de l'os à la suite d'une fracture non consolidée .

PTC : prothèse totale de cheville .

PTE : prothèse totale d'épaule .

PTH : prothèse totale de hanche .

PTG : prothèse totale de genou .

Rachialgie : douleur du rachis .

Rachis : colonne vertébrale .

Rachitisme : maladie caractérisée par une ossification défectueuse au moment de la croissance du au manque de calcium et de vitamine D .

Réduction : opération qui consiste à remettre en place un os luxé ou fracturé ( dans son alignement d'origine ) .

Rhumatisme : ensemble des affections douloureuses de l'appareil locomoteur .

Rhumatologie : étude des affections articulaires .

Rhumatologue : médecin spécialiste qui soigne les rhumatismes .

Rôle des muscles : structure assurant la fonction de la mobilité d'un membre .

Scapulaire : Région de l'épaule .

Scoliose : déviation du rachis en forme de " s " , déviation latérale  en vue de face .

Statique corporelle : position du corps dans laquelle l'équilibre des forces est respecté .

Supination : mouvement de l'avant-bras , plaçant la main , la paume en avant et le pouce à l'extérieure .

Suspension : traction douce pour soulager la douleur et augmenter le confort du patient après réduction de la fracture , ou en attente d'une opération .

Traction : action de tirer ou maintenir le membre fracturé en bonne position . Permet l'immobilisation d'un membre inférieur .

Traumatisme : état général particulier créer par l'action de violence externe  ( physique , psychologique ) sur notre organisme .

Traumatologie : partie de la chirurgie qui traite les blessures , les plaies de l'appareil locomoteur .

 

 

images23.jpg

 

Voici donc un lexique simple , claire et compréhensible de tous sur la traumato-sportive osthéo-musculaire , quoi que le lexique demande qu'à gonfler  .

L'objectif de cette initiative est bien le partage et que cela profite à tout les EM......Toujours est-il que d'une manière ou d'une autre , évitez de vous blesser inutilement et cela sans raison sur le côté sport . Sinon vous finiriez par connaître la définition de votre souci médical . :D

Partager ce message


Lien à poster

Super ce lexique !! vraiment tu nous gâtes ! ça aidera tout ceux qui ne sont pas dans le milieu médical et qui ne comprenne pas notre jargon ;)

Partager ce message


Lien à poster

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Partenaire

    foodspring-art-haut

  • Nouvelles réponses

    • Comme tu dis, j'ai du rallonger certain temps de repos si je ne voulais pas mourir dans la salle. Ca ira de mieux en mieux de toute façon.
    • Pour totalement cramer un muscle, as tu déjà essayé les bisets? Perso, j’adore! La sensation de congestion est hallucinante. des exemples: DC suivi de écartés  Dips suivi de pompes pieds surélevés  Etc.
    • Bonjour, je m'appelle Philippe j'ai 45 ans et je viens ici afin d'obtenir des conseils. Je suis actuellement en phase de remontée de mon métabolisme suite à un régime assez agressif puisque j'ai perdu 20 kg en 6 mois et donc beaucoup de muscles 😞 ! Je pèse à ce jour 58 kg et mesure 1.73m. Afin de stabiliser mon métabolisme et donc de le rebooster (je réintroduis 100kcal par semaine environ avec bonne réparation des macronutriments) , ma question est de savoir si il est nécessaire et intéressant de commencer la musculation durant cette phase ?  Je vous remercie pour vos conseils.
    • Bonjour, je m'appelle Philippe j'ai 45 ans et je viens ici afin d'obtenir des conseils. Je suis actuellement en phase de remontée de mon métabolisme suite à un régime assez agressif puisque j'ai perdu 20 kg en 6 mois et donc beaucoup de muscles 😞 ! Je pèse à ce jour 58 kg et mesure 1.73m. Afin de stabiliser mon métabolisme et donc de le rebooster (je réintroduis 100kcal par semaine environ avec bonne réparation des macronutriments) , ma question est de savoir si il est nécessaire et intéressant de commencer la musculation durant cette phase ?  Je vous remercie pour vos conseils.
    • Bonjour, je m'appelle Philippe j'ai 45 ans et je viens ici afin d'obtenir des conseils. Je suis actuellement en phase de remontée de mon métabolisme suite à un régime assez agressif puisque j'ai perdu 20 kg en 6 mois et donc beaucoup de muscles 😞 ! Je pèse à ce jour 58 kg et mesure 1.73m. Afin de stabiliser mon métabolisme et donc de le rebooster (je réintroduis 100kcal par semaine environ avec bonne réparation des macronutriments) , ma question est de savoir si il est nécessaire et intéressant de commencer la musculation durant cette phase ?  Je vous remercie pour vos conseils.
  • Publicité


  • Calcul besoins caloriques

×